Archives de
Étiquette : debout!

DEBOUT !

DEBOUT !

DEBOUT !

Création intergénérationnelle de la compagnie ACTA avec les habitants de Villiers-le-Bel, sous la direction d’Agnès Desfosses

En collaboration artistique étroite avec : Carole Thibaut, auteure associée / les chorégraphes Corinne Faure-Grise, Sophie Bulbulyan et les danseurs de la compagnie DK-Bel.

DEBOUT !

Depuis trop longtemps, le regard extérieur porté sur les communes de Grande Banlieue – et notamment Villiers-le-Bel – ne correspond pas à ce que bon nombre d’habitants vivent et ressentent de l’intérieur.

DEBOUT !

Une création intergénérationnelle menée entre les habitants de Villiers-le-Bel, les compagnies ACTA et DK-Bel et l’auteure Carole Thibaut.

DEBOUT !

Une année de travail sous forme d’ateliers de danse, photographie, théâtre et écriture pour valoriser la sensibilité du regard, du corps et de la parole de chacun.

Créé en novembre 2010 à Villiers-le-Bel en périphérie de Paris, le spectacle DEBOUT ! est invité en novembre 2012 en son Centre par la Maison des Pratiques Artistiques Amateurs.

Les frontières deviennent poreuses…

Agnès Desfosses

DE L’ACTION A LA CRÉATION

Objectif général :

– Mêler les habitants de tous les quartiers et toutes générations à participer à un même projet
artistique favorisant la mise en valeur de leur parole par le théâtre.

– Accompagner les habitants dans la modification de leur cadre de vie et délier la parole sur les
bouleversements susceptibles d’être engendrés dans le cadre de la rénovation urbaine, mais aussi se donner les moyens de mettre en avant une vision de la ville « de l’intérieur » , dans l’espoir de contrebalancer la vision « de l’extérieur » donnée par la presse et la télévision depuis l’embrasement de la ville en novembre 2007, après la mort des deux jeunes beauvillésois.

– Créer un espace où les trois générations s’écoutent, se connaissent, se rencontrent par le spectacle vivant.

– Mise en valeur du regard des habitants sur leur ville et de leurs sensibilités, leurs imaginaires lors des représentations finales.

Contenu :

Le théâtre est un lieu de transformation ; lieu où l’on prend une distance avec nos réalités tout en s’en inspirant pour la mettre en scène.
Etre au plus près de ce qui intéresse chacun de nous tout en employant un langage symbolique.
LA NECESSITE DES MOTS : ROMPRE LE SILENCE et DONNER LA PAROLE pour favoriser la créativité de chacun en s’appuyant sur leurs bagages. Rapports à l’espace, au corps, à la voix, aux autres et à soi, au texte et à l’improvisation.

Pour permettre de délier la parole, les artistes professionnels de la Compagnie ont développé divers exercices en rapport au thème de la ville pour arriver de façon symbolique et métaphorique à « Villiers-le-Bel fait-elle rêver ?» (titre provisoire, devenu « DEBOUT ! » à réception du texte de Carole Thibaut).
Le théâtre d’est associé à deux autres langages artistiques : la photographie et la danse, dès le mois de mai 2010, avec un travail commun mené avec la Compagnie DK-Bel dirigée par Sophie Bulbuyan et Corinne Faure-Grise.

Contexte :

A l’été 2009, La Compagnie ACTA a bénéficié de nouveaux locaux à Villiers-le-Bel. Agnès Desfosses a souhaité les ouvrir aux habitants.
En effet, nous avons constaté que si l’éducation artistique s’est fortement développée au niveau scolaire, peu d’ateliers-théâtre se déroulaient à Villiers-le-Bel en dehors du temps scolaire.
D’autre part, depuis 2007, nous souhaitions créer sur le thème de la « VILLE ».

Dans le cadre de ce projet, La Compagnie s’est appuyée au début de sa démarche sur les témoignages des habitants de Villiers-le-Bel d’hier et d’aujourd’hui récoltés par la Compagnie ACTA et par l’association Influences, ainsi que sur des textes d’auteurs. Puis, la Compagnie a fait appel à Carole Thibaut, auteure associée, pour animer des ateliers d’écriture s’inspirant des improvisations des participants afin d’écrire également de son côté sur le thème de la ville en vue du spectacle envisagé en novembre 2010.
Sachant que beaucoup d’habitants tout comme nous souhaitions favoriser une meilleure image de notre ville : Villiers-le-Bel, Agnès Desfosses a donc souhaité mettre en valeur les capacités de chacun et leurs initiatives par le théâtre et par le projet photo « Rompre l’anonymat ».
Il s’agissait de les inviter à s’exprimer par plusieurs langages artistiques sur leur ville. Afin de créer une synergie entre les habitants toutes générations confondues, des ateliers ont eu lieu dans différents quartiers de la Ville, sur la saison 2009-2010 et jusqu’à l’automne 2010.

Dans cette démarche, la Compagnie ACTA s’est associée à plusieurs structures présentes dans les différents quartiers de la ville, et ce notamment dans le cadre du projet photo « Rompre l’anonymat » : travail avec les Maisons de quartier, le centre de loisirs, le collège Léon Blum.
Partant de Villiers-le-Bel, au fur et à mesure du travail, le thème s’est élargi à celui de la ville, et plus particulièrement à celui de la ville de banlieue.

Production :

ACTA, Compagnie conventionnée : DRAC Ile-de-France – Ministère de la Culture, Conseil Général du Val d’Oise, Ville de Villiers-le-Bel.
Avec le soutien du Conseil Régional d’Ile-de-France dans le cadre d’une convention de permanence artistique.

Partenaires de la reprise en 2012 :

Maison des Pratiques Artistique Amateurs de Paris / Etablissement culturel de la ville de Paris, Compagnie DK-Bel, Maisons de Quartier de la Ville de Villiers-le-Bel, Ville de Villiers-le-Bel, SDAT de la DRAC Ile-de-France

Partenaires de la création en 2010 :

Ville de Villiers-le-Bel, Politique de la ville, Plan espoir banlieues, Elus, Actions jeunesse de la ville, Associations dont la Compagnie DK-Bel, l’Association Apo.G, l’Association Influences, les Maisons de Quartier, les Collèges et Ecoles primaires de la Ville de Villiers-le-Bel, La Maison de rénovation urbaine

Crédit photo : © Agnès Desfosses ADAGP Paris