Présentation

Présentation

ACTA (Association de Création Théâtrale et Audiovisuelle) crée et diffuse des spectacles tout public en France et à l’étranger. Elle provoque dans l’espace scénique la rencontre de langages artistiques différents (chant, danse, acrobatie, textes d’auteurs contemporains, photographies).

Petites formes, événement de rue, ou expositions scénographies et/ou sonores ne sont que les multiples formes d’expression d’une recherche autour du monde contemporain. Les arts de la représentation permettent d’être en prise avec notre monde d’aujourd’hui, de le connaître, de l’écouter, puis de le mettre en scène. La représentation a le merveilleux pouvoir d’être médiateur. Elle devient un acte de connaissance et de reconnaissance.

Au cours de ses années d’existence, la compagnie ACTA s’est adressée à tous les âges de la vie. Plusieurs de ses créations passées ou en cours sont dédiées à de jeunes et de très jeunes spectateurs. La compagnie ACTA a créé sur le thème du plaisir de grandir et de marcher avec « Sous la table », « Ooh so rond » et « reNaissances », celui du plaisir du regard avec « Le jardin des chimères » et « ¡ Mira ! le pays des reflets » etc…. Les créations « Moi seul » (mars 2009), qui interroge le thème de la Fratrie, et « En Corps » (Mars 2012), mises en scène par Laurent Dupont avec la collaboration artistique d’Agnès Desfosses, ont connu des tournées conséquentes en France et à l’étranger.

Depuis 2014 Laurent Dupont est directeur de la Compagnie ACTA et il crée « L’Avoir ! Ode chantée au savon » (Novembre 2014) spectacle sonore et visuel pour les petits à partir de 18 mois et « Dans les yeux des autres » (Janvier 2015), création danse, voix et musique pour tout public à partir de 12 ans. Après « Sons… Jardins Secrets », spectacle sonore et visuel pour tout public à partir de 4 ans réalisé en mars 2017. Il s’est aussitôt lancé dans sa nouvelle création, « A vos saveurs », un Opéra-bouffe sonore et visuel, créé en février 2019. Depuis et malgré le contexte sanitaire apparu en 2020, ACTA continue de créer et d’aller à la rencontre des publics en proposant ses spectacles ou en réinventant des manières de collaborer et de toucher les populations, notamment à travers son ton dernier dyptique « Là… Pas là ! » (création novembre 2020) et « L’Autre de toi… C’est moi ! » (création 2022) qui entre en résonnance avec les thèmes de la présence et de l’absence, des jeux que l’on s’invente pour y pallier, de la parentalité, l’interculturalité, les berceuses, comptines et la tradition orale…

 

La Compagnie  ACTA :  une dynamique  et une stratégie  de créations artistiques inscrites  dans des réseaux territoriaux

 

…. Transmettre donne des racines à la vie, rompt avec les non-dits et rend heureux celles et ceux qui agissent dans ce sens, ainsi que celles et ceux qui reçoivent ce qui est transmis. 

Agnès Desfosses, metteuse en scène et photographe, fondatrice de la Cie ACTA

 

Une compagnie nourrie par son territoire

La Compagnie ACTA – Association pour la Création Théâtrale et Audiovisuelle (Artistes associés : Agnès Desfosses-Laurent Dupont), est une Compagnie de création de spectacles jeune public et très jeune public engagée depuis de nombreuses années dans son territoire de résidence – la ville de Villiers-le-Bel.

Les spécificités socio-culturelles de la ville en font un territoire riche et en constante évolution : située dans le nord de Paris, à proximité de l’Aéroport Charles de Gaulle, Villiers-le-Bel est une ville de passage, où des communautés nombreuses aux origines culturelles multiples cohabitent dans un espace éclaté, où la dimension humaine et culturelle est prise en compte, où la rencontre et les échanges sont essentiels. Ces apports liés aux différents mouvements historiques de la ville sont des sources d’observation, de questionnements, mais aussi d’enrichissement pour le travail de notre compagnie qui se veut être à l’écoute des habitants qui la composent et la nourrissent de leurs héritages et patrimoines culturels variés.

La compagnie ACTA affirme ainsi continuellement les engagements et motivations artistiques qui président à l’ensemble de ses créations :

    1. L’intérêt pour les cultures populaires, quelles que soient leurs origines, et la prise en compte de leurs transformations.
    2. L’adresse à un large public, des plus petits aux plus grands, initié ou pas, pour assurer l’accessibilité à la culture du plus grand nombre, avec la volonté de soutenir les habitants dans le sentiment de la légitimité de leur participation
    3. Une attention particulière  sur  l’adresse faites aux spectateurs  et aux thèmes abordés  et choisis  pour  chaque création
    4. Le développement d’un réseau local mobilisant des partenaires divers, de secteurs différents, réunis par la question de la petite-enfance, autour de propositions artistiques et culturelles. Celles-ci sont alors construites en collaboration avec les chefs de projets et les élus impliqués dans la politique de la ville, y associant – au gré des projets, différentes instances locales, telles que le réseau culturel, le réseau éducatif et social, les structures Petite-enfance, écoles et collèges, centres aérés, ainsi que les Maisons de quartier et diverses associations

Une orientation artistique mettant au cœur la relation parent/enfant et les artistes sensibles à l’éveil artistique du tout-petit

À l’écoute, depuis sa création de son contexte territorial, dans sa spécificité et sa complexité, La Cie ACTA s’est interrogée très tôt sur l’importance du développement des projets de créations en direction de tout-petits et des adultes les accompagnant, associés à des actions culturelles et artistiques.

Les démarches expérimentales alors mises en place reposent sur un certain nombre d’objectifs, à savoir :

  1. Partager des ateliers avec l’ensemble des acteurs pluri-générationnels et culturels concernés : enfants, parents, et professionnels de la petite enfance et de la culture, partager ensemble une pratique artistique, pour des réélaborations collectives et individuelles.
  2. Inscrire la parentalité dans l’éveil culturel et artistique de l’enfant autour d’enjeux riches, fructueux, créateurs de relation et dotés d’une force culturelle.
  3. Prendre en compte les micro-cultures, pour une meilleure intégration sociale des enfants via le respect et le partage de celles-ci afin d’envisager des liens concrets, solides et durables entre familles de différentes origines et les structures les accueillant.
  4. Rompre l’isolement des parents dès le début de leur fonction parentale, favoriser l’échange interculturel et la valorisation de leur patrimoine mais aussi permettre le partage intergénérationnel des expériences, des perceptions et des émotions : oser dire, oser faire, favoriser le vivre ensemble par le biais de l’art et de la culture et surtout, renforcer le lien social.
  5. Questionner, enrichir, favoriser et encourager l’éveil culturel des tout-petits au sein des structures petite enfance et favoriser leur créativité et leur imaginaire.
  6. Intégrer les artistes – impliqués dès les premières phases de réalisation des spectacles , dans ces rencontres, pour qu’ils puissent se mettre à l’écoute, s’inspirer de ces échanges, questionner leur savoir-faire, pour s’engager pleinement . Dans les écritures scéniques et leur poétique s’expriment ainsi les sentiments complexes, contradictoires et ambivalents  de ces relations partagées : l’amour , la bienveillance, la transmission mais aussi la sensibilité aux thèmes d’abandon, de solitude qui parfois s’y expriment…

Ces projets se construisent en partenariat avec tous les lieux de rencontre parents-adultes proches – enfants et professionnels de la petite enfance de la ville – Maisons de quartiers, Lieux d’accueil Parents-Enfants (LAEP), crèches, halte-jeux – depuis de nombreuses années avec une volonté de constante d’y intégrer, d’y inclure de nouveaux partenaires.

Régulièrement, les participants sont invités et sollicités pour découvrir des formes artistiques présentées lors de répétitions ouvertes au siège de la Compagnie ACTA, dans le cadre du dispositif « Pépite » (pôle d’accompagnement création jeune public) soutenu par la DRAC IDF mais aussi au cours des étapes de réalisation de chaque nouvelle création en lien direct avec les thèmes développés.. Chacun peut ainsi appréhender la centralité des représentations, et la cohérence globale des diverses activités de ces actions culturelles.

L’objectif majeur est d’être ensemble au cœur de ce parcours pour un partage autour de l’émotion, de l’imaginaire, où chacun peut trouver sa place.

Chaque étape des différents projets menés par la compagnie ACTA (ateliers, répétitions ouvertes, restitutions…) s’inscrit dans une stratégie de communication suivie par l’équipe – enregistrements, photos, brefs montages vidéo : autant de témoignages, présentés dans les différents lieux impliqués pour le large public de la ville qui les fréquente, mais aussi diffusés sur les réseaux sociaux d’ACTA pour informer plus largement sur les avancées du projet.

Aussi, le travail de mobilisation du public s’entreprend dès les étapes de création du projet pour permettre à chaque partenaire et public concerné de se sentir légitime dans la prise de décision et la participation.

Une méthodologie et un modèle organisation de travail solide et constant d’un projet à l’autre

ACTA travaille sur la question de l’éveil artistique avec une certaine continuité selon les projets qui s’articulent autour d’un même fonctionnement. À savoir :

  1. L’étude du rapport à l’intime : cela se manifeste par une attention portée aux conséquences, dans l’intimité de chacun, des faits historiques, sociologiques, économiques ou urbains, mais aussi aux impacts d’évènements qui ont pu modifier la Ville en profondeur (2007[1]). L’art de la représentation théâtrale permet alors de faire passer ce qui se dit de l’intimité ou du petit cercle de la famille ou d’amis, à l’échelle du collectif ;
  2. L’ouverture entre plusieurs langages artistiques : Cette ouverture est nécessaire dans l’espace scénique pour servir avec pertinence les sujets abordés. Chaque langage, technique, mouvement, secteur artistique, présente des aptitudes propres dans la stimulation de l’esprit créatif, curieux, sensible et critique du tout-petit : leur mise en commun permet une multiplication de ces outils et de ces effets sur l’enfant lors des projets artistiques divers (ateliers, spectacles, rencontres)
  3. L’implication d’une équipe artistique solide variée et en permanente ouverture: en effet, ACTA fonctionne sur le modèle d’une équipe à laquelle s’intègrent de nouveaux artistes choisis en fonction des créations, nourrissant donc les savoirs des uns et des autres par des rencontres continues entre artistes.
  4. L’ouverture vers d’autres territoires : Cela se concrétise par le développement des rencontres et collaborations artistiques en France et en Europe. Les activités de la compagnie s’inscrivent dans des réseaux artistiques européens (Projet Gruntvig-2010-12 et Projets Erasmus+ 2018-20 et 2020-22). Le partage de pratiques innovantes dans le domaine de formations communes entre artistes et éducateurs est renforcé  par des rencontres régulières entre équipes, à l’occasion de festivals européens. Le festival « Les Premières Rencontres – biennale européenne en Val-d’Oise et Seine-et-Marne, éveil artistique petite enfance et spectacle vivant », créé par ACTA en 2002, figure parmi les plus importants de ces évènements fédérateurs.

[1] A l’automne 2007, la ville de Villiers le Bel a été le cadre d’importantes émeutes urbaines, consécutives à la mort de deux adolescents lors d’un accident avec un véhicule de police

 

Une compagnie conventionnée

Des soutiens indispensables pour bâtir des projets à long terme sur le département.

En résidence à Villiers-le-Bel depuis 25 ans, ACTA est en convention depuis 2001 avec la DRAC Ile-de-France, le Conseil Départemental du Val-d’Oise et sa ville de résidence, Villiers-le-Bel, pour des périodes de 3 ans renouvelables, grâce à la qualité artistique de ses créations.

Elle bénéficie également d’une convention de permanence artistique avec le Conseil Régional d’Ile-de-France depuis 2008.

Sur une telle durée de conventionnement, la compagnie ACTA peut se projeter dans l’avenir et bâtir des projets à long terme comme la biennale européenne en Val-d’Oise : PREMIERES RENCONTRES – Art, Petite enfance et spectacle vivant ; avoir un ancrage territorial, travailler en partenariat et construire des projets culturels et artistiques avec des partenaires locaux (départementaux, franciliens) en lien avec les habitants.

Selon les projets menés par ACTA, d’autres soutiens interviennent pour un développement des actions culturelles sur le territoire : la DRAC – SDAT, le Conseil Régional Ile-de-France pour les actions européennes menées dans le département, la communauté d’agglomérations Val-de-France, l’ACSE.

D’autres partenaires sont fédérés afin de mobiliser du public et des moyens : les services de la ville (les services culturel, petite enfance, jeunesse), maisons de quartiers, lycée professionnel et collèges de la ville, centre de loisirs, écoles maternelles et primaires de la ville, crèches, haltes-garderies, lieux parents/enfants, autres associations locales (Dk-Bel, Apo –G, Imaj..) et habitants.

Des actions culturelles liées à l’artistique

ACTA est consciente des atouts et des potentialités de Villiers-le-Bel (95) : la dimension humaine et culturelle, les caractéristiques, la cohabitation de nombreuses communautés dans un espace urbain en pleine mutation et restructuration, sont prises en compte.
Elle est également attentive à l’impact des évènements récents qui ont modifié la ville en profondeur : ACTA développe des projets d’actions en termes de recherches et d’innovations artistiques, y associant les artistes, les habitants et les professionnels de Villiers le bel du Val d’Oise et de la Région Ile-de-France mais aussi dans la conquête de nouveaux publics.
Dans le cadre de ses créations, ACTA mène différents types d’ateliers pour tous les âges mêlant théâtre, parole et écriture, photographie et arts numériques, danse, musique favorisant notamment l’intergénérationnel.
Le lien avec le public fait partie intégrante du projet de la compagnie et c’est pour cette raison qu’elle s’efforce sans cesse de travailler en lien avec tous les partenaires locaux. Il est essentiel que se développent des actions culturelles et artistiques pour cultiver le lien social et favoriser la créativité. Les habitants sont en demande !

Ainsi, à l’occasion de la création 2016 en direction des adolescents, Dans les yeux des autres, la compagnie s’ouvre à de nouveaux partenariats avec deux classes de collège et un groupe hors-temps scolaire en inscrivant des ateliers dans la durée, sur près de deux ans. Les bénéficiaires ont ainsi la chance de suivre un projet valorisant, à long terme et de le porter à l’extérieur. En effet, ces jeunes Val-d’Oisiens ont participé à l’événement « Avignon 2015 enfants à l’honneur » organisé par Scène d’Enfance et d’Ailleurs dans le cadre de la Belle Saison pour l’enfance et la jeunesse. En parallèle, ces ateliers ont été amenés à croiser d’autres ateliers avec des habitants adultes, pour la création de liens (relations inter-quartiers, croisements intergénérationnels), dans le cadre de la réalisation du spectacle Dans les yeux des autres, création janvier 2016.

Depuis janvier 2016 des ateliers ont eu lieu dans le cadre de l’action culturelle « Sons… Jardins Secrets » qui précède le spectacle du même nom en mars 2017. Cette démarche fédératrice s’est inscrite sur le long terme et favorise le lien social et le vivre ensemble. Le projet est destiné à un public très large et intergénérationnel au travers d’actions et d’ateliers dans la ville de Villiers-leBel, dans des centres de loisirs et auprès d’associations de jardins, structures en relation avec les jardins partagés et familiaux.

Pour mener ses projets en profondeur qui demandent des moyens financiers importants ACTA est en recherche de partenariats qui varient selon les projets : fondation des aéroports de Paris, ACSE, Communauté d’agglomération Val de France …

Organisatrice d’une biennale européenne en Val d’Oise et Seine-et-Marne : PREMIERES RENCONTRES

LES PREMIERES RENCONTRES

Ces recherches en direction de la petite enfance ont incité la Compagnie ACTA à s’ouvrir à des partenariats et inscrire ses activités dans des réseaux d’artistes, de structures culturelles locales, nationales et européennes. Ils lui permettent non seulement  d’enrichir ses  réflexions, mais aussi de promouvoir et de poursuivre des temps d’échanges et de découvertes, en co-construisant avec des villes partenaires,  Le Service Culturel de Villiers- le Bel , le Conseil Départemental du Val d’Oise et Roissy Pays de France  , les Premières Rencontres – biennale européenne en Val-d’Oise et  Seine et  Marne   , Art ,petite enfance et  spectacle  vivant.

Les Premières Rencontres proposent, durant trois à quatre semaines ,un programme de spectacles français et internationaux, dans plusieurs lieux de Villiers le Bel, et dans une  quinzaine  de municipalités partenaires aux alentours, ainsi que les deux jours du Forum international.

Si cet évènement d’envergure demande, pour l’équipe de la Cie ACTA, un investissement en amont sur près de deux ans, son impact est profond, tant pour les compagnies, auxquelles il garantit un effet de levier sur la diffusion, notamment en Ile-de-France, que pour les artistes, chercheurs, professionnels de la Petite enfance et de la Culture qui prennent part au Forum. Cette plate-forme européenne d’échanges – s’inscrit désormais dans les pratiques culturelles à l’échelle du Département du Val-d’Oise.

La réussite de ces projet est indissociable du soutien moral et financier de nos partenaires institutionnels : La Ville de Villiers-le-Bel, la Drac IDF, Le Conseil Départemental du Val d’Oise, La Communauté d’Agglomération Roissy- Pays de France, la CAF, et les instituts et ambassades européennes, favorisant la venue de compagnies internationales lors du festival organisé tous les deux ans sur le territoire.

Equipe administrative

L’équipe administrative est composée de deux personnes en CDI : Emma Lamothe, administratrice de la Compagnie (depuis 2020) et Vincent Bahic, chargé des relations publiques, ainsi qu’une personne en CDD : Bérénice Cloteaux-Foucault, assistante de production et d’administration.

Une chargée de diffusion renforce l’équipe pour ce qui est de la circulation des œuvres. Au gré des projets, des stagiaires, des personnes embauchées contrats à durée déterminée peuvent être sollicitées.

Equipe artistique

Laurent Dupont est le directeur artistique d’ACTA depuis 2014 ; à ses côtés, et pour chacune des créations, une équipe artistique est constituée pour un travail dans la durée : pour des actions culturelles sur le territoire de résidence et pour la création.

L’équipe administrative, technique et artistique représente 5 emplois temps plein en 2015 (permanents et intermittents confondus)

En résumé

Inspirées par le très jeune public, les démarches expérimentales et artistiques développées par la Compagnie ACTA, sont partagées avec ses habitants. Elles prennent largement en compte les spécificités sociales, économiques et culturelles de la ville de Villiers-le-Bel. Ces démarches expérimentales sont soutenues par les élus de la ville, donnant naissance à des partenariats multiples, y associant des artistes, des professionnelles de la petite enfance, et des éducateurs

 

Laurent DUPONT
Metteur en scène et directeur artistique  de la Compagnie ACTA