Moi Seul

Moi Seul

Moi Seul

Cie ACTA

Création Mars 2009

A partir de 3 ans

Le 30 mars à Enghien-les-Bains, les 1er et 2 avril à Ermont, du 7 au 9 avril à Garges-lès-Gonesse, et du 13 au 16 avril à Argenteuil

« Moi seul » dit le titre, et pourtant ils sont trois… Trois petites silhouettes, puis trois artistes qui jouent et se jouent de ces petits frères de jeu – figurines de papier au sol. Ils nous embarquent dans une ronde de sensations et d’émotions, sur fond de paysages d’enfance. L’un nous plonge en temps réel dans le son et dans l’espace, l’autre nous enlace dans l’image, le trait, les chemins qu’il dessine dans toutes les dimensions, le troisième nous perd dans sa danse vigoureuse et douce…

Une plongée dans ce temps de l’enfance, « paradis perdu ?’’, où le Moi seul se confronte à l’Autre pour apprendre à vivre et à grandir.

Conception et mise en scène : Laurent Dupont
Avec le regard complice d’Agnès Desfosses

Images argentiques et numériques : Agnès Desfosses
Digital design : David Liver
Sound designer : Mathieu Fiorentini
Scénographie : Patricia Lacoulonche

Interprétation : Laurent Dupont (son), David Liver (image), Raymond Siopathis ou Thierry Maboang (danse – en alternance)

Coproduction : ACTA, Villes de Villiers-le-Bel et de Saint-Julien en Genevois,
Projet accompagné par la Communauté de Communes du Pays de Questembert et par l’ADDAV 56
Photo : Agnès Desfosses © ADAGP Paris, 2010

Unique et pluriel

Qui suis-je? « Moi seul » évoque la question de l’identité. A quoi ressemble-t-on ? Comment affirme-t-on sa présence au monde ? Comment la partage-t-on avec les autres ? Bien au delà du simple récit initiatique, Laurent Dupont interroge dans cette toute nouvelle création notre capacité à être, au sens le plus large du terme. Etre dans le monde de la cité, être dans le monde des rêves, être sur terre, citoyen de la planète. Aucune image arrêtée, c’est dans le mouvement et la transformation perpétuelle de représentations identitaires que se construit l’image de soi. Silhouette de papier, gribouillis de lumière, ombre, corps s’inscrivent dans des contextes eux aussi tous différents, paysage marin, façade d’immeuble, lever de soleil sur l’horizon. A travers une multiplicité d’expressions (danse hip hop, musiques et ambiances sonores, photographies et projections lumineuses), cette pièce taille dans la complexité de l’existence des chemins pour que chacun puisse trouver sa place. Au départ,  ils sont trois sur un plateau dénudé. Moi, moi ! Le jeu veut que l’un se détache pour apprendre à grandir. Dans une ambiance sonore qui fluctue sans cesse entre la nostalgie du passé et le groove d’aujourd’hui, jaillit une première naissance qui se fond ou se différencie du paysage qui l’entoure. « C’est moi ou ce n’est pas moi ! » Une petite voix d’enfant guide cette exploration de la volonté d’être unique et plusieurs à la fois. « Moi seul » est une sorte de bataille aux accents poétiques qui transmet aux enfants le désir et l’énergie d’être soi parmi les autres. Sans ostentation, dans une adaptabilité constante aux bouleversements du monde.

Dominique Duthuit