Rêves de pierre

Rêves de pierre

Rêves de pierre

Compagnie du Porte Voix

A partir de 6 mois
Les 31 mars, 1er, 6 et 7 avril à Villiers-le-Bel, les 2,3 et 13 avril à Cergy, les 8 et 10 avril à Saint-Ouen-l’Aumône, et le 9 avril à Enghien-les-Bains

Une pierre qui vibre et qui rêve, pierre de mémoire au-delà des âges, fragment de météorite porteuse d’histoire… Rencontre du minéral et du végétal, harmonie des matières…

Cette petite forme s’inspire des « pierres de rêve », dont les dessins formés par la nature évoquent des peintures de paysage. Dans la tradition chinoise, ces pierres, à la valeur inestimable permettent au sage qui les contemple de s’y promener, comme à travers la montagne. Rêves de Pierre  se nourrit de ce rapport symbolique et esthétique de l’homme à la nature, et propose une rêverie musicale, dans un paysage de mousse et de pierre.

Couleur, texture, corps en mouvement et chant des mots se mêlent aux sons de matières naturelles (pierres, graines, bambou…) et aux rythmes d’instruments traditionnels, pour peindre une fresque sensorielle et éveiller le regard des plus petits.

Conception et interprétation : Florence Goguel

Mise en mouvement et en espace : Martha Rodezno
Objets de scène et costume : Maria Adelia et Marlène Rocher
Musique : Florence Goguel et Gérard Siracusa (musique), Elizabeth Celle (textes)

La compagnie du Porte-Voix est soutenue par le Conseil Général de la Seine-Saint-Denis, les villes d’Epinay-sur-Seine et de Villiers-le-Bel.
Le spectacle « Rêves de Pierre » a bénéficié d’une aide à la création par le Conseil Général du Val d’Oise dans le cadre des Premières Rencontres 2010.
Photo : Bruno Cupillard

Correspondances

Qu’est-ce que la nature la plus archaïque cache comme secret ? Quel est son langage ? Par où passe-t-il ? Florence Goguel, metteur en scène et musicienne, s’invite dans une peinture inspirée de la tradition chinoise. Image arrêtée d’un temps révolu, habitée par des fragments de notre origine, pierres, mousses, feuillages. Avec délicatesse, elle inscrit sa présence dans cette composition minérale et végétale, savamment ordonnée, pour y exhumer une mémoire enfouie, un mode de communication oublié. Exploratrice respectueuse, elle cherche à réveiller ce monde endormi par gestes mesurés. Elle caresse, frappe, frotte, déplace la matière, et fait surgir des sonorités inattendues auxquelles elle répond avec sa propre gamme musicale. L’éventail est large, son orchestre passe par son souffle, sa voix, ses mots, mais aussi son corps, l’étoffe de sa robe, les coquillages de son collier et quelques instruments traditionnels (flûte, sifflet, xylophone). En empathie totale avec le monde qui l’entoure, elle brise la distance entre l’inerte et le vivant. « Rêves de pierre » est une immersion dans un paysage où se tissent des correspondances entre lumières, matières, mouvements et sons pour tendre vers toujours plus d’harmonie. Cette création offre aux enfants un temps et un espace propices à l’écoute et à la rêverie, en accord avec leurs besoins les plus fondamentaux d’appartenance à la « complétude du monde ».

Ce poème visuel et musical a été créé avec, par et pour les tout-petits. Accueillie en résidence dans trois crèches de Stains et de Villiers-le-bel, Florence Goguel a pris le temps de mener son projet artistique en entretenant un lien continu avec les enfants, les assistantes maternelles et les parents. Pendant quatre mois, son processus de création s’est nourri des séances d’improvisation hebdomadaires auxquelles tout le monde s’est impliqué dans un sens et une dynamique partagés.

Dominique Duthuit

Compagnie du Porte Voix

La compagnie du Porte-Voix crée et diffuse des spectacles de théâtre musical destinés à la petite enfance. Elle anime aussi des ateliers pédagogiques pour les enfants et des formations pour adultes.

Elle est née en 1998 de la rencontre d’artistes venant d’horizons différents : musique, arts plastiques, littérature, avec pour projet la création, en particulier dans le domaine du théâtre musical.

L’aventure commence avec Clémence chérie, au lit, conte lyrique à partir de textes de Christian Bobin, destiné aux enfants de 3 à 8 ans. Elle se poursuit avec un cabaret de chansons, pour adultes cette fois, réunissant des chansons où les femmes se racontent, le Cabaret des Muses.

En 2003, à la Péniche Opéra naît une nouvelle esthétique, un nouveau langage, avec une première création pour le très jeune public (0-4 ans), A l’eau de Rose. Tableaux courts, sans trame narrative, où le très jeune enfant est invité à s’éveiller à un monde pluri-artistique : le visuel, le corporel et le sonore deviennent les différents éléments d’une partition où tous les sens sont en éveil.

Gong !, créé en 2005, poursuit cette recherche pluridisciplinaire et propose une scénographie en cercle dans une grande proximité avec les jeunes spectateurs. Cette expérience d’intimité, qui permet de privilégier avant tout la relation artistes/public, devient alors un axe de recherche privilégié.

La dernière création de la compagnie, Passage (Novembre 2007) explore un dispositif quadri-frontal. Une pyramide de métal posée au centre de l’espace scénique devient le vaisseau d’un voyage à la fois symbolique et onirique. Elle est aussi support à des jeux corporels de plus en plus présents, permettant des systèmes d’accroche aériennes.

Pour chacune de leurs créations destinées au très jeune public, les artistes de la compagnie, Florence Goguel et Hestia Tristani, font appel à Martha Rodezno, chorégraphe et fasciathérapeute (mouvement sensoriel) pour un travail corporel qui privilégie globalité, douceur et profondeur.

La compagnie travaille actuellement sur deux petites formes, Ronde, sur le thème de la grossesse (création décembre 2009 à Epinay Seine) et Rêves de Pierre (création mars 2010 au festival Premières Rencontres à Villiers le Bel). Ces pièces de théâtre musical sont proposées dans des lieux non équipés en lumière du jour – structures petite enfance, médiathèques, lieux insolites…- ou avec un travail de lumières dans les théâtres.

De nombreux projets culturels incluant à la fois représentations et ateliers liés aux spectacles sont menés, qui permettent d’inscrire plus profondément le travail de la compagnie auprès des différents publics : enfants, personnel de la petite enfance ou de centres de loisirs, enseignants, parents…

En 2006, la compagnie est contactée par le CFMI de l’Université d’Orsay (Centre de Formation des Musiciens Intervenants) pour mettre en place un module de « création et mise en scène de petites formes de théâtre musical pour jeunes enfants » destiné aux étudiants en première année de formation. Cette expérience sera renouvelée les années suivantes.

La compagnie est diffusée dans la France entière et à l’étranger (Portugal, Canada). Elle est invitée régulièrement par des festivals tels que MéliMôme (Reims), Premières Rencontres (Val d’Oise), Théâtre à Tout Age (Quimper), Escapades (Paris), Momix (Kingersheim) et participe aux saisons culturelles de nombreuses municipalités, théâtres, scènes conventionnées… Elle est soutenue par le Conseil Général de la Seine Saint-Denis et la ville d’Epinay sur Seine, en résidence à la Maison du Théâtre et de la Danse d’Epinay sur Seine (2009/2010).

Florence Goguel

Musicienne et compositrice, elle s’intéresse tout particulièrement au lien entre voix, geste instrumental et mouvement corporel. Passionnée par la découverte de nouveaux instruments, sa recherche tend vers un métissage des musiques traditionnelles, populaires et lyriques, privilégiant l’espace de liberté offert par l’improvisation. Elle crée et interprète ses spectacles au sein de la Compagnie du Porte-Voix, dans la recherche d’un langage pluridisciplinaire, pour un théâtre d’images, de corps et de sons. Depuis plusieurs années, la Cie du porte-Voix invente des spectacles destinés à la toute petite enfance.