Son free son

Son free son

Son free son

Cie Médiane

Création Premières Rencontres 2014

 

Spectacle de musiques tricotées pour les tout-petits et leurs proches. Avec un couple d’amoureux et quelques notes de musique. Elle chante… Il fait vibrer les cordes. Un pas vers lui… une note vers elle. La musique des regards s’esquisse, court le long des fils de laine, hésite puis s’enfle jusqu’à nous emporter dans un grand câlin de musique. Son free Son est un spectacle musical proposé aux tout-petits et leurs proches, une première expérience artistique à vivre ensemble confortablement installés au creux des coussins et des bras, où l’amour emprunte des chemins de notes ramassées en solo, en duo, pour arriver jusqu’au chœur… au cœur… Tant il est vrai que nous avons besoin de l’autre pour grandir.

Conception, mise en scène : Catherine Sombsthay
Conception, chant et jeu : Emmanuelle Zanfonato
Conception, musique et jeu : Bertrand Sombsthay
Collaboration scénographique : Thierry Cadin, Pierre Gattoni, Dominique Hardy, Quentin Charrois
Graphisme photos : Bart Kootstra

Coproductions : Espace Culturel de Vendenheim, Graines de spectacles Clermont-Ferrand, Ville de Schiltigheim, TJP Centre Dramatique National d’Alsace Strasbourg. Soutiens : DRAC Alsace, Ville de Strasbourg, Région Alsace, Conseil Général du Bas-Rhin, Communauté de Communes de Berstett.

Ce spectacle produit par La Compagnie Médiane a bénéficié d’une aide à la création par le Conseil Général du Val d’Oise dans le cadre des Premières Rencontres 2014.

La chronique

Des abat-jours qui diffusent au dessus de nos têtes une lumière tamisée, quatre grands canapés où l’on se blottit les uns contre les autres, des coussins qui nous embrassent : nous sommes les invités choyés d’un couple tendre qui vient nous conter comment les relations humaines se tissent avec des petits riens. Lui est musicien, calme, doux, posé. Elle est chanteuse, espiègle, sensuelle, vive. Il la couve de son regard, il l’écoute et l’accompagne au cours de ses jeux d’approche et de construction d’un nid d’amour qui deviendra le nôtre. Avec les objets les plus simples, fils de laine, gobelets en plastique, boîtes de conserve et morceaux de bois, ce couple d’amoureux transforme progressivement leur petit salon en un cocon sonore, musical et coloré. On est avec eux, à l’intérieur, protégés par une architecture de fils croisés, prêts à nous glisser dans les bras de Morphée .« Go to sleep, go to bed, oh baby » nous chantait-elle quand elle nous a accueillis. Sans crainte, sans pleurs, on entre ensemble dans la nuit avec juste une petite lanterne qui éclaire par intermittences, comme de petites étoiles, notre plafond de laine. Ce spectacle, écrit minutieusement, ne laisse rien au hasard : gestes, regards échangés, petits bouts de laine manipulés, voix et sons sont les composantes rigoureusement choisies et agencées d’une traversée qui nous emporte du jour à la nuit, du visible à l’invisible. Une belle première approche pour les tout petits du mystère de ce qui nous relie les uns aux autres.

Dominique Duthuit