Va où

Va où

Va où

Cie Robinson

Spectacle chorégraphique – De 6 mois à 5 ans

Chorégraphie : Claude Magne
Objets et univers scénographique : Anne Maurin
Musique : Guy Raynaud
Interprétation : Anne Maurin

A Ermont le 26 et 27 mars, à Génicourt le 29 mars et à Gonesse le 3 et le 4 avril

Va où est composé sous la forme d’un rituel initiatique. Quatre lignes s’y mêlent et se tressent. La première, ce sont les différents états de danse. La danseuse semble peu à peu s’éveiller à l’espace… Les matériaux plastiques, rotin, bambous, fils, qu’elle découvre, vont, pour finir, construire un oiseau.
Elle va traverser la tombée du jour. L’expérience est celle du passage du crépuscule à la nuit, la préparation au départ dans le sommeil. Oiseau de jour, oiseau de nuit, chant de l’endormissement, de l’extinction des feux.
L’unique lumière dans laquelle elle baigne au début, cède la place à la fragmentation de faisceaux lumineux issus d’une montagne volcanique, puis à une unique et minuscule source lumineuse, comme un ver luisant, qui migre et s’efface dans le noir.
Elle voyage dans le monde sonore de l’élémentaire : eau, chants d’oiseaux, fibres végétales, qui apportent comme le vent des mélodies de Chine et de Mongolie. Pays des cerfs-volants, des espaces de steppes où se perdent les traces.